Séance Batman

            Durant les vacances, je me suis amusé à visionner les trois Batman de Christopher Nolan et ça fait du bien de se faire des journées, des soirées comme celle-là avec pour thème une saga… Tous les trois sont géniaux mais à différents degrés. Et je ne me lasserais jamais de les regarder encore et encore, notamment The Dark Knight qui est mon préféré de la saga. C’est un pur bonheur de se remettre dans ces univers différents aussi incroyables que stupéfiants. Je ne suis pas une fan inconditionnelle de comic au contraire, je connais l’univers des héros mais pas tous et c’est pas ce que je recherche. Toutefois, l’univers et la trilogie Batman sont les mieux réussis au grand écran et pour dire combien ont essayés et essayent mais c’est tout autre chose et pas aussi captivant sauf quand un grand réalisateur aussi doué que Christopher Nolan en prend la direction.

     Christopher Nolan est un réalisateur très atypique et vraiment extraordinaire. Ces films sont géniaux et il sait choisir ces acteurs dans chacun des films qu’il réalise, notamment pour Christian Bale qui est simplement ébouriffant dans Batman (pas l’un de ces plus grands rôles, c’est sûr !), mais surtout un autre acteur qui était renversant, je parle de Heath Ledger dans la peau du Joker,pour lequel il reçut un oscar. C’est pourquoi c’est l’un de mes préférés, grâce à cet acteur qui eut un talent fou.

Batman Begins

      Gotham, ville de vice et d’insécurité où les criminels marchent en plein jour. C’est là qu’un héros masqué arrive et combat cette criminalité. Mais, un ennemi tente de rayer Gotham et de la sauver de son pêché. Comment Batman vaincra-t-il cet ennemi invisible ?

     Le premier volet de la saga est vraiment intéressant puisqu’il pose les bases de sa transformation en héro masqué et des principes qui font de Batman ce qu’il est. L’histoire avec Ra’s’ Al Ghul, dans le début du film, est prenante et le scénario est excellent pour cet opus. Je dois dire que le film nous tient en haleine et nous montre le sombre côté de cette ville et des habitants (des gens hauts placés corrompus). Les scènes d’actions et les effets spéciaux sont au rendez-vous, pour notre plus grand plaisir, et ils sont grandioses. Ce film ne serait pas ce qu’il est sans le jeu des acteurs qui sont captivant et très attrayant.

The Dark Knight

      Dans ce deuxième volet, on retrouve une nouvelle fois notre héro masqué à la poursuite d’un nouvel ennemi, Joker, qui avait été joué par le talentueux Heath Ledger.

      Ici, Bruce Wayne doit vaincre un ennemi absurde, délirant mais futé, nommé Joker. Comment va-t-il vaincre cet ennemi qui réussi à déjouer tous les efforts construits par Batman pour un Gotham plus sûr.

    Ce film nous offre l’un des volets les plus réussi (c’est mon préféré) tant le réalisateur a transmis une pression psychologique autour du film, de même pour l’action qui est omniprésente et magistralement réalisée et orchestrée. Le scénario est juste et terriblement prenant. Néanmoins, ce qu’on garde à l’esprit dans ce volet est le personnage de Joker qui est juste saisissant.

      Joker est diablement hilarant, effarant, dément et il prend une de ces places dans le film qu’on oublie presque les autres. Son costume, sa gestuelle, son langage, ses blagues sont inexprimables, délirants et inoubliables.Notamment, cette phrase qui va rester dans les mémoires : Why so serious ? Chaque scène où Joker est, il émet une sorte de sentiment de haine mais il est tellement fantastique et futé qu’on l’adore comme ça. La relation faite par le réalisateur entre le justicier et le Joker est réfléchie et complexe car Joker veut jouer avec Batman et c’est un régale pour nous, les téléspectateurs. Et c’est pourquoi ce film est si intéressant et exceptionnel.

The Dark Knight Rises

     Le dernier volet sorti l’année dernière, en 2012, met fin à l’aventure du justicier. Dans cet opus, il se bat contre Bane, joué par Tom Hardy méconnaissable dans ce rôle, un mercenaire entré dans la ligue des ombres qui a pour projet de détruire Gotham tout comme a tenté Ra’s’ Al Ghul dans le premier opus, ce qui a pour conséquence de faire sortir Bruce de son exil. Mais cette fois-ci, le chevalier noir réussira-t-il à vaincre cet ennemi impitoyable.

Et bien, Christian Bale est totalement différent dans ce volet, l’histoire est intéressante et met dès les premiers instants les plans pour Gotham. The Dark Knight Rises est très bien réalisé et l’histoire est prenante. On en s’attend vraiment pas aux événements qui se produisent et l’intrigue est forte et très captivante. Les scènes et les combats sont très bien fichus. Je dois dire, tout de même, que même si le personnage de Bane est très bien joué et captivant et que l’histoire est très passionnante, c’est l’un des volets qui m’a le moins épaté ou surpris. Peut-être pare que j’en attendais trop de ce volet qui pour ma part n’a pas su égaler The Dark Knight qui était juste brillant.

     Et bien, je pourrais en parler durant des heures ou écrire des pages et des pages sur ce justicier masqué, alors je ne vais dire que ceci : sublime ! Les trois volets de la saga sont excellents, sombres et captivant. Un grand Bravo à Christopher Nolan qui a réussi à réaliser une de mes trilogies préférées et à ramener l’histoire d’un super héros (et des méchants, bien sur !) plus sombre, plus intrigant et plus fascinant.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s