Anguis Seductor Hominum de Debois et Krystel – « Une oeuvre efficace et sombre »

Note de la BD : 7/10

               Je reviens sur un prêt qui a suscité mon attention et mon flair d’amatrice de roman graphique, Ash : Anguis Seductor Hominum. C’est une bonne surprise sur fond de secret et de vie éternelle.

Synopsis :

      Dans les années 1850, un alchimiste, nommé Faust, cherche à percer le secret de la vie éternelle. C’est, ainsi, qu’un moine parvient à lui offrir ce qui l’intéresse. Mais ce secret abrite une jeune fille enterrée dans un mausolée depuis 400 ans. Il l’emmène avec lui dans son antre pour lui faire dévoiler sa boîte magique qui lui permettrai d’obtenir cette éternité. Hélas, durant l’interrogatoire, la jeune fille jure qu’elle ne se souvient pas de son passé. Elle est, en fait, nommé depuis des siècle le serpent corrupteur d’être humain. Elle est à la fois crainte et à la fois enviée pour son pouvoir, c’est le cas de Faust qui fera tout pour l’obtenir…

Critique :

      A vrai dire, je ne suis pas vraiment fan de roman graphique, à savoir, de BD. Mais, je m’y suis essayé et je trouve cela plutôt sympathique et très intéressant. Alors, je ne connais pas vraiment le travail du scénariste Debois qui après Sherlock Holmes contre les vampires de Londres et Mister Hyde contre Frankestein, m’a réellement impressionné avec ce dyptique sombre mais à la fois terriblement élégant. Et cette nouvelle œuvre relate l’histoire d’Ash qui se réveille après 400 ans de sommeil. Et après ce réveil plutôt inattendu, elle ne souvient plus de qui elle est et ce qui s’est passé réellement. Toutefois, ce qu’elle réussit à obtenir sur elle lui vient directement de son ravisseur, Faust.

     Cette histoire est très haletante et intéressante. Elle est à la fois subliment illustrée et magnifiquement scénarisée, tout cela est prenant sans véritablement de repos. Les événements s’enchainent parfaitement et une question reste sur le tapis, celle de la nature d’Ash, à savoir, est-elle un démon ou un ange ? Je me suis vraiment plu dans ce récit avec un personnage principal très énigmatique et sombre. De plus, les dessins sont fluides, la mise en page envoie de la matière ce qui est un plus pour nos yeux, c’est une réelle empreinte qu’on aperçoit. Même la peau de porcelaine des personnages féminins est agréable, pour ma part.

En bref, pour un premier tome c’est une réussite, j’ai hâte de voir la suite qui je l’espère sera aussi agréable que celui-ci. Donc, je vous le conseille amplement.

A la prochaine dans le rayon et l’univers BD !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s