The Amazing SpiderMan : Le Destin d’un héros de Marc Webb – « You wanted to be the hero. And now you gotta pay the price! »

Note de ce film : 02/10

Et oui, Peter Parker voulait être un super-héros et sauver le monde mais maintenant SpiderMan doit payer le prix de sa suite sans saveur, sans identité et surtout sans le charme de la trilogie SpiderMan de Sam Raimi. Déjà que le premier n’était pas à la hauteur de ce qu’il aurait du être. Malheureusement, il va être ranger dans la case du film le plus médiocre de l’année et pourtant Andrew Garfield et Emma Stone ne sont pas en manque de talent (sauf ici !).

L’histoire :

Ce que j’en ai pensé :

Ce deuxième opus de la saga reflète tout ce qui représente généralement les blockbusters pour certains (même si les studios tentent de faire mieux depuis). Mais, ici, c’est le film le plus décevant que j’ai pu voir cette année. Reprendre une saga qui avait marché avec Sam Raimi ne prend pas ici, elle est fade, pas crédible et surtout elle n’a pas de sens.  Dans un second opus qui suit les grandes responsabilités de Peter Parker alias SpiderMan, on se perd dans le film.

The Amazing Spider-Man : le destin d'un Héros : Photo Andrew Garfield

On voit un Peter Parker décomplexé, en playboy dont beaucoup ne pourront s’identifier. Il vit aussi un moment de sa vie important entre la vie de jeune homme et de super-héros avec en prime une crise identitaire qui est peu traitée et surtout mal traitée. A la recherche du passé de ses parents et de leur mort, les aventures en prennent un coup, on perd le fil et on ne sait plus où on met les pieds. Le déroulement de l’histoire est mal fichu et cela ne s’arrête pas (quelle idée ?), on continue avec des vilains aussi crédibles que le film en lui-même avec un electro super-méchant, qui fait peur et dont l’histoire est terrible (oui, je suis nulle, j’adore SpiderMan mais lui ne me connait pas donc je vais tout détruire : en gros c’est ça !) et peine à convaincre. Ou bien un bouffon vert sans machiavélisme avec en plus un costume grotesque.

Rien que l’histoire entre Peter et Gwen, cela manque d’enjeux, c’est un amour d’enfant, plutôt un jeu entre eux, oui je veux être avec toi ! Non, je ne peux pas, je l’ai promis à ton père, mais je t’aime quand même donc je veux que tu restes et même la fin de Gwen peine à véritablement émouvoir.

The Amazing Spider-Man : le destin d'un Héros : Photo Andrew Garfield, Emma Stone

Et penser qu’il y aura une suite, d’où la fin avec le rhino, ne va guère m’enchanter et dire qu’il y aura des Sinister Six, des super-vilains qui vont sans doute rien apporter et être même aussi ridicule que dans ce film. Même la bande son est grotesque et n’est pas appropriée à ce genre.

Et côté casting, ce n’est pas mieux. Aucun acteur ne sauve le film, c’est pire, ils enfoncent encore plus le film aux oubliettes. Et la palme du pire acteur dans ce film revient à Jamie Foxx dans le rôle d’Electro (et pourtant excellent dans Django Unchained). Il est pas convaincant, intéressant et enfantin. Mais c’est lié à la direction d’acteur qui est très fade.

The Amazing Spider-Man : le destin d'un Héros : Photo Jamie Foxx

Enfin bref, c’est un héros fade, paumé. Il est fait pour plaire à public large et jeune. Même les intrigues et l’adaptation du film sont incohérentes et non respectés. C’est donc un film à mettre aux oubliettes malheureusement !

A la prochaine pour de nouveaux articles…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s