Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows par Cineemotionart

Note de ce roman : 08/10

Je reviens aujourd’hui sur un roman qui m’a énormément surprise. Ce roman m’a été conseillé par une amie et je ne regrette pas du tout d’avoir suivi sa suggestion. C’est un roman épistolaire attachant, intrigant et savoureux. Avec un titre pareil, on se questionne et on a envie de savoir d’où il vient, ce qu’on saura plus tard dans l’histoire. 

Janvier 1946. Londres se relève douloureusement des drames de la Seconde Guerre mondiale et Juliet, jeune écrivaine anglaise, est à la recherche du sujet de son prochain roman. Comment pourrait-elle imaginer que la lettre d’un inconnu, un natif de l’île de Guernesey, va le lui fournir ?

Au fil de ses échanges avec son nouveau correspondant, Juliet pénètre son monde et celui de ses amis – un monde insoupçonné, délicieusement excentrique. Celui d’un club de lecture créé pendant la guerre pour échapper aux foudres d’une patrouille allemande un soir où, bravant le couvre-feu, ses membres venaient de déguster un cochon grillé (et une tourte aux épluchures de patates…) délices bien évidemment strictement prohibés par l’occupant. Jamais à court d’imagination, le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates déborde de charme, de drôlerie, de tendresse, d’humanité Juliet est conquise.

Peu à peu, elle élargit sa correspondance avec plusieurs membres du Cercle et même d’autres habitants de Guernesey , découvrant l’histoire de l’île, les goûts (littéraires et autres) de chacun, l’impact de l’Occupation allemande sur leurs vies… Jusqu’au jour où elle comprend qu’elle tient avec le Cercle le sujet de son prochain roman. Alors elle répond à l’invitation chaleureuse de ses nouveaux amis et se rend à Guernesey. Ce qu’elle va trouver là-bas changera sa vie à jamais. 

Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates est un roman savoureux qui certes au début prend un peu au dépourvu. En effet, lorsque j’ai acquis ce roman, je ne savais pas que c’était un roman épistolaire. Il m’a un peu rebuté au départ mais en continuant ma lecture, j’ai trouvé un roman touchant, tendre où émotion, joie, amitié, solidarité se mêlent parfaitement. Au travers de cette lecture épistolaire, c’est un roman qui dépeint une histoire emplit de sensibilité prenant forme sur l’île de Guernesey. Une belle île loin des côtes anglaises mais proche de la France.

Le roman a pour toile de fond la guerre et l’occupation allemande. Une écrivaine en manque d’inspiration reçoit une lettre d’un cher monsieur provenant de cette île lui écrivant qu’il possède un livre lui appartenant. C’est de ce postulat que commence cette histoire bouleversante.

Une correspondance régulière voit le jour entre les deux protagonistes. Cette correspondance va se faire de plus en plus personnelle. Elle découvre que quelques habitants se sont regroupés dans un club nommé Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates. Elle aimerait connaître un peu plus ce cercle et les membres. Et à chaque nouvelle lettre, l’histoire et la vie des habitants prennent forme racontant leurs péripéties lors de l’occupation allemande qui ne les épargnera pas. Misère, famine, détresse vont peu à peu s’y installer.

Que ce soit l’histoire et les personnages, le roman est envoûtant et prenant. On ne perd pas une miette de la vie de ses personnages hauts en couleurs.

On retrouve le personnage principal Juliet Ashton qui est pétillante et lumineuse et qui va trouver un sujet pour son prochain livre par le biais de Dawsey Adams. Elle va réussir à faire parler chacun des membres du cercle et ceci avec émotion. Une armada de personnages secondaires étoffent l’histoire et apportent une douceur et une chaleur. Ils sont tous truculents, attachants et inoubliables dans ce récit.

Le plaisir de la lecture réside notamment dans l’écriture fluide et prenante de Mary Ann Shaffer et Anny Barrows qui a fait un travail merveilleux en reprenant l’histoire de sa tante me semble-t-il. Je ne suis plus certaine, à revoir.

En bref, une histoire douce, touchante, prenante et ceci sans jamais en faire trop.  Un roman profondément humain qui plaira sans aucun doute. Je vais donc vous le conseiller sans remords.

A plus pour de nouvelles histoire… 

Publicités

Une réflexion sur “Le cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates de Mary Ann Shaffer et Annie Barrows par Cineemotionart

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s