Her de Spike Jonze (2014)

Je reviens aujourd’hui (après un temps d’absence très, très long) avec la dernière réalisation signée Spike Jonze qui regroupe Joaquin Phoenix, Scarlett Johansson, Amy Adams, Rooney Mara… Une belle réalisation aussi touchante que bouleversante, magnifiée par la voix envoûtante de Scarlett Johansson et par Joaquin Phoenix, excellent.

Pour dire vrai, je ne m’attendais pas à grand chose avec ce film même si la voix suave de Scarlett Johansson me poussait à visionner ce film. D’autant plus que, l’accueil favorable qu’il a reçu et les critiques élogieuses m’ont convaincu pour découvrir ce récit dramatique. Et je n’ai vraiment pas été déçu par ce long métrage à la fois lumineux dans les plans, rassurant, que par sa simplicité et son charme envoûtant. La mise en scène est minutieuse et exploite parfaitement les décors, la lumière et les personnages. Magnifiée par une photographie superbe où un charme et une ambiance particulière s’y dégagent et nous enveloppent. Mais ce n’est pas tout.

ar-1401196891

Le fond du sujet est extrêmement bien amené, le scénario est riche et nous plonge complètement dans un univers à la fois romantique, mélancolique et glaciale par ces espaces vastes, discrets, silencieux et par cette solitude qui y est retranscrite. Tous ces aspects permettent aux spectateurs d’y développer sa propre vision du film, des sentiments qui se manifestent. Mais alors, qu’est-ce que dépeint le réalisateur ?

ar-140119779

La peinture qu’il dresse dans ce film est un sorte de miroir de notre société, un futur totalement concevable. A l’heure où les outils, la technologie gouvernent et bouleversent nos vies, et ce n’est pas près de s’arrêter, le rapport, la relation même avec la technologie vont sûrement s’y développer. Ce sont toutes ces questions qui reflètent l’IA (ou A.I. si vous préférez). Et nos sociétés vont dans ce sens. De plus, comme le dépeint le film, tout est oral, on y écrit oralement, les mails sont lus à voix haute par un OS… L’oralité devient essentielle et dans nos sociétés, on en revient à ce système, notamment avec la recherche vocale de synthèse de google par exemple ou bien la synthèse vocale dans les logiciels de traitement de texte. Ce qui amène à certaines interrogations, notamment sur les relations, la nature de ses relations et l’amour. Des relations qui y sont bien décrites et inédites sans jamais être dans une logique moralisatrice. Le récit nous transporte sans jamais imposer une vision critique et de jugement. Le spectateur devient un observateur de cette peinture, de cette société futuriste.

La prestation des acteurs sublime ce récit via les multitudes d’émotions retranscrites. Joaquin Phoenix est juste exceptionnel tout au long du film. Il apporte une tendresse juste et essentielle au long métrage mais pas seulement. Les sentiments qu’ils véhiculent : mélancolie, amour, déception, joie… apportent une touche différente et justifiée, ce qui n’est pas aisé, surtout qu’aucun personnage physique n’était présent pour lui donner la réplique. Il incarne parfaitement cet être drôle, touchant, sensible, seul en quête d’affection et d’amour rendu par un OS. Un OS nommé Samantha et joué par Scarlett Johansson qui prouve que même sans sa plastique, elle a du talent. C’est complètement vrai puisqu’elle ne fait exister son personnage que par sa voix. Une voix suave, touchante dont la présence émeut. D’autant plus que cette relation entre ces deux personnages permet au film de tenir la route (pas seulement) pendant près de deux heures. Les acteurs en second plan ne sont pas en reste. Leurs prestations sont certes plus discrètes mais elles dégagent une émotion supplémentaire au film.

MJS her10p5.jpg

Her est donc un film à voir pour la prestation de tous ses acteurs, pour l’émotion qu’il dégage, pour son scénario, sa mise en scène réflexive et surtout pour la voix de Scarlett Johansson aussi envoûtante que ravageuse.

Publicités

8 réflexions sur “Her de Spike Jonze (2014)

  1. Ca faisait un moment que je n’avais plus entendu parlé de ce film… Je me souviens que j’étais très emballée pour le voir, et je n’étais pas du tout déçue une fois visionnée, les sentiments au cours du film m’ont marqué et l’on rendu sublime, en plus de l’originalité face à un thème extrêmement réaliste.
    J’ai bien envie de le revoir suite à ton article !

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s