La fille du train de Paula Hawkins

Coucou mes chers et chères lectrices,

Je reviens aujourd’hui avec un thriller qui a fait parler et fait encore parler de lui, notamment, avec son adaptation sur grand écran du même nom : La fille du train.

la-fille-du-train

Auteur : Paula Hawkins

Titre : La fille du train

Éditions : Somatine

Pages : 384 pages

Prix : 21 €

Date de sortie : 7 mai 2015

(Vous pouvez le retrouver également en format poche).

Résumé : Entre la banlieue où elle habite et Londres, Rachel prend le train deux fois par jour : à 8 h 04 le matin, à 17 h 56 le soir. Et chaque jour elle observe, lors d’un arrêt, une jolie maison en contrebas de la voie ferrée. Cette maison, elle la connaît par cœur, elle a même donné un nom à ses occupants : Jason et Jess. Un couple qu’elle imagine parfait. Heureux, comme Rachel et son mari ont pu l’être par le passé, avant qu’il ne la trompe, avant qu’il ne la quitte.Jusqu’à ce matin où Rachel voit Jess dans son jardin avec un autre homme que Jason. La jeune femme aurait-elle une liaison ? Bouleversée de voir ainsi son couple modèle risquer de se désintégrer comme le sien, Rachel décide d’en savoir plus. Quelques jours plus tard, elle découvre avec stupeur la photo d’un visage familier à la Une des journaux : Jess a mystérieusement disparu…

Mon avis :

Rachel prend le train tous les jours et pour s’évader, elle observe une maison où un jeune couple, qu’elle dénomme Jess et Jason, vit. Un couple qu’elle idéalise qui semble parfait selon ses observations. Toutefois, non loin de cette maison vit son ex-mari qui habite avec sa nouvelle femme. Et depuis son divorce, Rachel perd pied et son désir de boire devient une seconde nature du fait de la mélancolie et de la douleur qui l’envahit. Seulement, tout s’effondre quand le couple qu’elle percevait depuis sa cabine bat de l’aile de par l’attitude infidèle de Jess. Elle nie cette réalité mais la disparition de cette jeune femme va la plonger dans une histoire où mensonges, faux-semblants, secrets sont omniprésents.

Je ne vais pas le cacher, j’ai beaucoup apprécié ce roman. On le lit d’une traite et ceci sans s’en rendre compte. J’en avais tellement entendu du bien que j’avais un peu peur de découvrir si les éloges étaient fondées ou pas. De plus, la comparaison avec Les Apparences de Gilian Flynn me faisait également peur. Et il est vrai qu’on est très vite happé par l’intrigue, l’ambiance un peu glauque de l’intrigue et en plus, on entre assez facilement dans cette atmosphère et ce climat assez sombre. Mais, je n’ai pas été si emballé que cela par l’intrigue. Un petit quelque chose me manquait véritablement pour le hisser à un niveau supérieur, ce qui n’a pas été le cas.

Le roman est narré par 3 protagonistes féminines et j’ai trouvé cela assez intrigant, très judicieux de mettre les femmes au centre et assez bien fait dans l’ensemble. De plus, les personnages sont bien décrits, profonds et l’auteur va vraiment au bout de leur tourment pour nous offrir une autre dimension de leur personnalité. Et cela se traduit très différemment selon les personnages féminins. En ce qui concerne Rachel, c’est sous le revers de la dépendance à l’alcool que le côté sombre, la douleur ressort. Et au fil de l’histoire, on comprend le pourquoi de cette douleur, de cette culpabilité qui la poursuit et la hante. Son vécu est assez intéressant tout comme les deux autres personnages. Ces personnages féminins sont les atouts du roman.

Le roman est très prenant, fluide avec une écriture soignée et vive. Comme je l’ai déjà dit, on se laisse emporté par l’intrigue et par cette ambiance. Pourtant quelque chose manquait, comme je l’ai déjà dit, un je-ne-sais-quoi qui aurait pu véritablement propulser le lecteur dans un thriller sombre, troublant. L’attente avait été peut-être trop grande pour ce roman. Par ailleurs, le responsable ou la responsable de la disparition de Megan est très vite ciblé, c’était gros comme une maison, ce qui gâche un peu l’effet de surprise à la fin.

En résumé, le roman est très prenant, intéressant, intrigant pour qu’on s’y laisse emporter. Bien que me concernant, quelque chose a échappé à ce roman pour qu’il soit un excellent thriller psychologique, il n’en reste néanmoins un bon roman à savourer et à découvrir.

Note : 07/10

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s