Delirium, Tome 1 de Lauren Oliver

Coucou chers lecteurs et chères lectrices,

Aujourd’hui, je reviens avec une lecture que j’ai énormément appréciée. Une histoire bien menée avec des rebondissements très inattendus. Curieux bouquin qui fait passer l’amour pour une maladie à éliminer et interdite pour lequel les habitants doivent être immunisés. C’est donc dans cet univers que nous faisons connaissance de Lena qui devra faire un choix entre l’amour et le Protocole qui prive la population de sentiments ?

wp-1501159840947.jpgDelirium – Tome 1 de Lauren Oliver

Date de parution : 13/03/2013

Nombre de pages : 480

Editeur : Livre de Poche Jeunesse

Prix : 7.9€

Résumé : Dans ce monde, l’amour est interdit…
Lena vit dans un monde où l’amour est considéré comme la pire des maladies. À dix-huit ans, tous les jeunes sont soumis au « Protocole » et subissent une opération du cerveau : aussi, aucun risque qu’ils tombent amoureux, ne se laissent guider par les sentiments. À quelques mois de ses dix-huit ans, Lena se sent prête. Sans imaginer qu’une rencontre va tout faire basculer.

Imaginez qu’on vous prive de tout sentiments. Que la liberté ne soit plus qu’un vieux souvenir dénué de sens. Jusqu’où iriez-vous pour garder le droit d’aimer ?

Mon avis

En débutant ce roman, je ne savais vraiment pas à quoi m’attendre. L’histoire est certes originale puisqu’elle pose un postulat très intéressant, celui où l’amour est considéré comme une maladie, un sentiment à inhiber. L’idée de suppression de sentiment n’est pas complètement nouvelle en soi à vrai dire, mais ici le traitement est plutôt original, intéressant et donne envie. Effectivement, l’autrice a réussi à développer tout un monde étrange, certes, mais assez fascinant. On plonge plutôt rapidement dans cet univers où chacun ne ressent plus aucune once d’amour même de sentiment tout court.

Du côté des personnages, Lena est assez différentes des héroïnes que l’on a  l’habitude de croiser. Elle n’est aucunement rebelle, elle est même plutôt très partisane pour le système en place et a donc hâte de subir ce qu’ils appellent le Protocole. Toute la propagande autour de la maladie d’amour fait devenir Lena un produit de la société. Au contraire de son ami Hana qui apprend petit à petit qu’il y a un autre monde que celui qu’elle connaît. Par contre, ce personnage m’a un peu énervé, quelque chose n’allait pas dans son développement. Toutes les idées auxquelles elle se rallie et qu’elle devrait véhiculer sont assez peu présentes dans sa psychologie. On s’aperçoit plutôt qu’elle est attirée par l’adrénaline que ça déclenche chez elle que pour les idées sous-jacentes. Alex est, selon moi, le personnage le plus intéressant. Il est à la fois mystérieux et surtout très fascinant. La relation, qu’il développe et entretient, est certes agréable à suivre, il n’en est pas moins que les premiers sentiments que Lena éprouve, pour Alex ,tombe un peu comme un cheveu sur la soupe ce qui est assez étrange.

Quoi qu’il en soit, Lauren Oliver décrit ce monde de manière très intéressante et efficace. D’autant plus que sa plume apparaît très agréable à la lecture et est très fluide ce qui ne gâche en rien la lecture. Elle y introduit même des introductions à chaque chapitre provenant d’extraits des registres (fictifs de l’histoire) de la ville de Portland pour nous plonger encore plus dans ce monde froid.
Toutefois, durant ma lecture j’ai été chagriné par l’intrigue. La structure même du récit rappelle beaucoup d’autres histoires. On y retrouve toujours une héroïne bloquée dans les idéaux de la société, une rencontre qui va tout changer et l’après, à savoir, le ralliement à la cause « juste ».

En bref, un roman très plaisant à lire qui développent plutôt bien ses personnages et qui décrit l’univers de façon très efficace. Malheureusement, l’histoire n’a pas réussi à me séduire complètement mais elle mérite tout de même d’être lue.  

Publicités

4 réflexions sur “Delirium, Tome 1 de Lauren Oliver

    1. J’en avais entendu que du bien (pour la plupart) comme quoi les goûts sont très différents. Je peux comprendre que tu ais eu du mal étant donné le traitement.
      Mais je ne connais pas du tout ce roman. Il faut que je regarde cela de plus près.
      Merci pour ton retour.😊

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s