Red Queen de Victoria Aveyard

Dans un monde où la population est divisée entre les Rouges et les Argents, où se le sang définit ta condition sociale et humaine, Mare Barrow une fille rouge de 17 ans, rencontre de manière fortuite le prince héritier du royaume. Cette rencontre va bouleverser sa vie et la royauté. En effet, seuls les Argents sont censés posséder des pouvoirs mais lors d’une cérémonie officielle et sous le regard des caméras et de la royauté, Mare apprend qu’elle aussi possède des pouvoirs. Une histoire plutôt alléchante et entraînante mais qui se perd un peu au fil de l’histoire par manque de développement du contexte… Je vous explique tout plus bas.

Red Queen, tome 1 par Aveyard

Titre : Red Queen, Tome 1

Auteur : Victoria Aveyard

Sortie : 11 mars 2015 (ou 10 février 2016 pour la version poche)

Éditeur : MSK ou Le livre de poche

Page : 450 pages (ou 549 pages)

Prix : 18 Euros (ou 7,90 Euros)

Résumé : Dans le royaume de Norta, la couleur de votre sang décide du cours de votre existence. Sous l’égide de la famille royale, les Argents, doués de pouvoirs hors du commun, règnent sur les Rouges, simples mortels, qui servent d’esclaves ou de chair à canon.
Mare Barrow, une Rouge de dix-sept ans, tente de survivre dans une société qui la traite comme une moins que rien. Quand elle révèle sans le vouloir des pouvoirs extraordinaires et insoupçonnés, sa vie change du tout au tout. Enfermée dans le palais royal d’Archeon et promise à un prince argent, elle va devoir apprendre à déjouer les intrigues de la cour, à maîtriser un don qui la dépasse, et à reconnaître ses ennemis, pour faire valoir l’indépendance de son peuple.

Ce n’est pas une lecture qui me tentait plus que cela mais ma sœur avait adoré l’histoire et je voulais donc savoir pourquoi, et qu’est-ce qui dans ce livre était aussi intéressant. Avec un pitch de départ, plutôt flou, on entre rapidement dans l’univers créé par l’auteure. On suit Mare Barrows, une Rouge, qui a été accepté dans le palais des Argents en tant que servante (si ma mémoire ne me joue pas des tours) et qui se révèle, après un malencontreux accident, être comme les Argents, à savoir des pouvoirs, ce qui est très improbable puisqu’il n’y a que les Argents qui possèdent des pouvoirs assez extraordinaires. Et à partir de ce moment, la vie de Mare est bouleversée et elle va devoir vivre enfermé dans le palais avec les ennemis des Rouges. Elle va également devoir apprendre comment se servir de ses pouvoirs aussi bien pour la maîtrise et pour aider son peuple oppressé, manipulé, utilisé par la royauté.

Il est vrai que l’écriture est très fluide et la lecture très agréable à lire. On entre facilement dans ce monde fantastique où il est question de pouvoir, de manipulation, de puissance, de survie… L’univers dépeint par l’auteure est très fascinant mais j’avais la tête pleine de questions après ma lecture et je n’ai pas trouvé toutes les questions dans ce tome mais je pense qu’elle en laisse pas mal pour la suite. Sinon, ce ne serait pas si amusant, n’est-ce pas ? Quoi qu’il en soit, je voulais tout de même en savoir plus sur l’univers, les pouvoirs des Argents et comment seulement ce peuple ait pu détenir autant de pouvoir ou tout du moins avoir quelques pistes. Tout n’est pas exploité et c’est dommage !

Red Queen est un roman très intéressant mais je reste très mitigée par cette lecture, il est juste passable et pas si inoubliable que cela. L’une des choses qui m’ont intrigués dans ce roman est tout ce qui concerne les pouvoirs des Argents. Pour certains personnages, ils sont très bien mis en avant, bien développés. L’intrigue est très bien menée même si quelques longueurs se font sentir dues notamment aux romances qui s’instaurent. Et sérieusement, j’en ai eu un peu marre de Mare qui ne sait pas sur quels pieds danser avec ses prétendants (3 pour tout dire). C’est comme l’intrigue, Victoria Aveyard nous fait tourner la tête à chaque fois et c’est très agréable puisqu’on s’attend jamais à ce qu’il va suivre.

Côté personnage, je n’ai pas été si déçu que cela de Mare (pas autant que ma sœur, qui ne l’apprécie pas beaucoup) et de son développement. Certes, ces choix sont par moments très discutables. Mais à sa place, je ne sais pas si j’aurais fait mieux. Quant à Maven et Cal, ils m’ont tour à tour énervé et capté. Cal est plus charismatique et charmant mais très sombre et mystérieux. Et j’en ai un peu marre de ce genre de personnage. Les autres personnages secondaires sont oubliables mais plutôt intrigants et utiles à l’histoire.

La fin a été assez surprenante. Je ne m’attendais aucunement à ce retournement de situation. Et bravo à l’auteure qui a réussi à surprendre. Après cet évènement, j’ai été très en colère envers un personnage et ses manigances. Je me demandais pourquoi ce personnage était si gentil, si prévenant. Je ne vous dirais pas lequel pour ne pas vous spoiler mais vous allez être bien surpris.

En bref, Red Queen est un roman passable qui se lit facilement mais qui reste oubliable pour moi. Je lirais tout de même la suite pour voir ce qui va advenir des personnages et de l’histoire et comment Mare va se dépêtrer de tout ça. 

Publicités

3 réflexions sur “Red Queen de Victoria Aveyard

    1. En effet, c’est vrai que la romance est inutile au possible (enfin moi aussi ça me refroidit à chaque fois). Mais l’univers que Victoria Aveyard est vraiment intéressant. Ça donne envie d’en savoir plus sur l’univers. Enfin faut lire, peut être que le livre te plaira. 😊
      Merci d’être passé sur le blog et pour ton commentaire. N’hésite pas à revenir partager. 😊

      Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s