Horizon Zero Dawn (PS4 – 2017)

Après avoir fini le jeu vidéo, la BO sensationnelle d’Horizon Zero Dawn vibre encore dans ma tête. Exactement comme l’histoire qui a réussi à m’emporter dans un autre monde où la magie existe presque. Dans le monde du jeu vidéo, ce jeu a fait une entrée fracassante dans le peloton des meilleurs jeux et c’est le cas de le dire. Il a été accueilli très positivement par les joueurs et a atteint plus de 3 millions de ventes. Donc, voyons pourquoi ce jeu vidéo m’a autant séduit ? 

Horizon Zero Dawn reprend noblement tous les éléments moderne de l’open-world. Au travers d’Aloy, que l’on incarne, on participe à une chevauchée épique qui nous transporte dans des univers où la technologie et l’âge de métal cohabitent, où l’on rencontre de nouvelles tribus, villages, peuples tous plus intéressants les uns que les autres. Au travers de cette exploration, Aloy visite et perçoit le monde autrement grâce au focus et nous amène à découvrir de grandes quêtes et les secrets enfouis de l’ancienne civilisation perdue. Horizon Zero Dawn est un de ces jeux qui nous emporte, qui nous fait voyager dans des contrées au-delà de notre imagination. Qui aurait imaginé un jour voir un jeu de ce gabarit et de cette richesse ?

 

Pour jouer, on accède à une palette d’armes et de technologies intéressantes et riches qui permettent d’affronter les machines qui se dresseront au travers de notre chemin. Des machines très impressionnantes, fascinantes et pour certaines d’entre elles pas si faciles à tuer. Chacune présente des faiblesses et des forces qui leurs sont propres, rendant le gameplay est à la fois très agréable et intuitif. On ne se lasse jamais de recourir aux armes, aux stratégies pour pouvoir combattre les machines. Le gameplay est surtout assez bien développé, intéressant et profond nous offrant une expérience très intense et amusante grâce aux différents styles de jeu, techniques que l’on parfait tout au long du jeu. La progression du jeu est captivante et tous les codes du genre sont respectés. On y trouve aussi bien la quête principale, secondaire que les défis jalonnant l’histoire, même si le dernier ne m’a pas si emballé que cela. Les développeurs ont réussi à tout bien dosé. Et c’est là la force du jeu. Tout est bien dosé, intégré à l’histoire, à l’intrigue.

En terme technique, je n’avais jamais vu un jeu aussi beau. J’avais bien joué, il y a de cela presque 2 ans à Far Cry Primal qui était aussi époustouflant, riche au niveau de l’ensemble mais là, c’est un cran au-dessus. Non seulement, les paysages sont magnifiques, mais les effets de reflets, de lumière, d’animation, de distance de vue, de détails dans les espaces, forêts, le design des personnages, tout est fait pour entrer complétement dans le jeu. La technique est véritablement irréprochable et hallucinante.

1538158897974-964636414.jpg

L’univers et l’histoire d’Horizon Zero Dawn n’a vraiment pas été délaissé, bien au contraire. On suit, bien évidemment, Aloy qui découvre petit à petit les dangers de son monde, d’autres peuples, tribus, villages, de nouveaux espaces plus ou moins dangereux. Une mise en place réussie qui permet également d’élargir et détailler les relations politiques, les conflits et alliances qui se nouent, dénouent au fur et à mesure. C’est surtout les secrets et mystères de la chute de la civilisation qui happent et qui donnent envie d’aller encore plus loin. Une position originale de la part des développeurs pour un monde original avec un univers tout neuf où tout est à découvrir.

Parlons un peu des personnages, à présent. Aloy, le personnage principal, est très classe, bien développée, très intéressante au niveau de ses interactions et de sa progression. C’est une femme forte, émouvante qui ne tombe jamais dans les extrêmes. Elle reste nuancée. Curieuse, empathique, forte, indépendante qui a soif d’aventure, Aloy nous enveloppe de son aura. Grâce à elle, on croise d’autres personnages très marquants avec leurs propres identités comme Erend, Avad, Rost, Olin, Sylens et qui sont doublés à la perfection. Mais celle qui m’a le plus marqué et qui restera ma préféré des personnages autre qu’Aloy est Elisabeth Sobeck. Quand on découvre les raisons de la chute de l’humanité, on découvre une femme forte, touchante, émouvante qui a dû faire des choix cornéliens. Petit clin d’œil à la scène de fin qui m’a complétement retourné et que je garde en tête.

1538159164050-1210469875.jpg

La longueur du jeu est intéressante et permet d’explorer à fond l’univers mais aussi de ne jamais s’ennuyer. Le jeu est dense, profond et les nombreuses révélations m’ont scotché. On oscille entre découvertes de clans, de PNJ (personnages non jouables), de rivalités, vengeances, politiques et de mystères qui arrivent chacun à point nommé. Prenons également la BO sensationnelle. A la fois épique, orchestrale, la BO collent parfaitement à ce que les développeurs ont installé. Elle reste dans la tête, notamment, le thème d’Aloy qui est vraiment puissant.

En bref, Horizon Zero Dawn est une réussite totale. Aucun défaut n’est à signaler et il a tout pour séduire les joueurs. Les développeurs ont véritablement pris soin de nous narrer une aventure originale, renversante, émouvante, palpitante avec un gameplay plus qu’agréable et une héroïne qui possède son identité propre. Donc, comme pleins d’autres personnes sur le web vous le diront, lancez-vous dans cette aventure qui ne vous décevra pas.  


Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s